A propos de BioSoap Artisanat, Savonnerie Naturelle

ILS SONT A VOTRE SERVICE, VENEZ LES RENCONTRER

Venez nous rencontrer sur les marchés de l' île de la Réunion ou posez-nous vos questions par emails ou par téléphone.

Morgan THESEE

L'artisan savonnier

Interwievé par https://www.presque-superficiel.com, Un blog masculin et écolo, Morgan Thésée nous livre dans cet article, sa vision du métier de savonnier et de la cosmétique. Auparavant spécialisé dans les espaces verts, Morgan a pris conscience de certaines réalités de l'industrie cosmétique. En voulant changer sa façon de vivre et celle de ses proches, la saponification à froid s'est avérée être une évidence incontournable dans son parcours de vie...

 

                                                      BioSoap : Bourbon Island Organic Soap:

                                                   traduction: Les savons biologiques de l'île de bourbon.

Installés au TAMPON, c’est dans un havre de verdure que nous créons et fabriquons entièrement nos savons à la main. La Savonnerie BioSoap Artisanat vous propose une gamme de savons aux propriétés spécifiques qui vous suivront partout dans la maison, de la douche à la cuisine en passant par le jardin. 

Nos savons sont surgras entre 7% à 8%. Cela signifie qu’une partie des huiles précieuses utilisées n’est pas transformée en savon mais reste sous forme d’huile végétale afin de préserver le film hydrolipidique de la peau et donc de ne pas la dessécher. Fabriqués à la main, tous nos produits sont élaborés avec des ingrédients biologiques. Nos savons à froid ne contiennent aucun additif (pesticide, TENSIOACTIF, paraben, phtalates, parfums, EDTA…).
Ces savons surgras, saponifiés à froid sont naturellement riches en glycérine natives, en huiles végétales précieuses et en huiles essentielles d'exception. La fabrication artisanale et traditionnelle, fait main, préserve la peau et lui offre un véritable soin naturel.
Découvrez le savon 100% végétal et 100% naturel, made in REUNION.

Nos engagements :

Concevoir des produits artisanaux naturels de qualité irréprochable.
Suivre une démarche socialement responsable.
Le tout dans un respect profond de l’environnement, avec une démarche de production « NO PLASTIC» dans l’emballage de nos produits.
Nos produits sont fabriqués sous les normes actuelles notamment en suivant la législation Européenne.

Histoire, Bulles et Traditions

Le savon à froid, ou la magie de la chimie

Ce sont les Arabes qui, autour du IIe siècle avant J.-C., ont les premiers découvert ce qui deviendra la formulation chimique du savon solide: un mélange de cendres de plantes maritimes (de la soude) et un corps gras. Mais les premières origines du savon remonteraient au Ve siècle avant J.-C.! A cette époque, les hommes utilisaient des plantes (la saponaire, en Europe) ou des poudres minérales et de l’eau claire pour se laver. Les Sumériens (vers -2500, dans l’actuelle Syrie), fabriquaient une pâte savonneuse à base d’huile et de carbonate de potassium. Sous l’Antiquité, les Égyptiens utilisaient ce même type de détergent pour laver leur linge ou soigner des maladies de peau. Les Germains et les Gaulois se servaient du savon pour éclaircir et colorer leurs cheveux, et les élégantes romaines ne tardèrent pas à l’adopter. A Rome, la pâte savonneuse venue de Gaule et de Germanie était employée comme remède jusqu’au IIe siècle après J.-C., où les Romains commencèrent à l’utiliser pour se laver. C’est à peu près à cette période que les Arabes découvrirent la formule du savon solide.

Dès lors, le savon est fabriqué à plus grande échelle et s’exporte. Le port de Marseille devient le principal centre de transit de savon et d’autres matières premières et parfums utilisés pour sa fabrication. Les première savonneries s’installent à Marseille au IXe siècle et fabriquent un savon particulièrement doux à base d’huile d’olive et non plus de graisse animale, vendu sous l’appellation « Savon de Marseille ».

Au Moyen-Âge, le savon est cher et les épidémies successives qui font des ravages au sein de la population font par la même occasion fuir les Français des bains publics. C’est seulement au XIXe siècle que le savon redevient un produit populaire. Son usage contribue considérablement aux progrès de l’hygiène domestique et médicale. Malheureusement pour Marseille, ses usines ferment ou délocalisent leur production en Asie au cours du XXe siècle, à cause des crises économiques et des deux grandes guerres. Les savons de fabrication industrielle font leur apparition. Il devient un produit standardisé, peu intéressant pour la peau. Le gel douche le détrône dans les salles de bain, mais l’artisanat du savon à froid refait surface un peu partout difficilement mais sûrement.

Scroll to top